Bilan de l’année

Eh bien, nous sommes maintenant en 2022, donc je suppose qu’il est temps de revoir 2021, du point de vue d’un homme enfermé, naturellement.

J’ai été enfermé en permanence pendant 1221 jours. Sur l’ensemble de 2021, j’ai passé moins de 12 heures déverrouillées. J’étais débloqué pour ma coloscopie (oh, joy). J’ai eu quelques vols à la fin de l’année, mais comme je voyageais seul et que j’étais dégagé, j’ai échangé vers ma cage Evotion. Je suis passé par la sécurité à chaque fois. Je dirais que j’ai probablement passé environ une semaine dans l’Evotion, et le reste de mon temps dans mes fidèles Steelwerks. L’Evotion est un bon changement de rythme, et a une sensation unique et confortable que j’apprécie vraiment, mais elle ne peut pas tenir une bougie au titane.

En ce qui concerne les orgasmes, j’en ai eu 4 dans toute l’année 2021, deux sont venus de torture de balle et deux en se faisant baiser, et la plupart étaient assez tôt dans l’année. Je n’ai pas joui depuis 195 jours. Ça ne me manque pas. J’apprécie énormément le déni. J’aime aussi beaucoup quand je jouis de la TCC ou que je me fais baiser. Je ne veux pas jouir autrement. Quant à se faire baiser, les lecteurs savent que j’ai passé quelques mois incroyables avec un homme très chaud qui a ensuite un peu disparu.

Quant à ma bite utilisée, eh bien, je pense que vous pouvez deviner que cela ne s’est pas produit une seule fois. En fait, cela ne s’est pas produit depuis des années, et honnêtement, il est peu probable que cela se produise un jour, et je suis tout à fait d’accord avec cela. Je suis censé être enfermé et il n’y a pas de retour en arrière. Je veux dire, je ne dirais pas nécessairement non si l’occasion se présentait, mais je doute fortement que je serais particulièrement doué pour cela. En fait, je trouve très difficile de débloquer dur. Je suis juste câblé de cette façon maintenant. Le métal autour de mon coq de chair fait très partie de moi.

Quant à l’avenir, je trouve vraiment l’idée d’une ceinture complète intrigante. Non pas que je n’aime pas les werks, mais il y en a quelque chose qui me parle. J’envisage sérieusement d’en essayer un. J’ai entendu des choses mitigées à leur sujet, et je doute que ce soit une chose 24/7/365, mais peut-être pour quelques jours ou quelques semaines ici et là. Je ne suis pas sûr, mais je sais qu’ils m’excitent. Je pense que cela alimente simplement mon désir d’avoir un accès minimal aux morceaux charnus. Aussi, ils ont juste l’air chaud.

Je pense que c’est à peu près toutes les statistiques. Je vous souhaite à tous une très bonne année et j’espère sincèrement que 2022 sera l’année où nous mettrons le cap sur ce virus et recommencerons à nous sentir normaux.

-Doc